L’Aède et la Forêt

CHF 20.00


De Bénédicte Gandois

Illustrations de Luquarel

 

Un conte poétique, une promenade au cœur d’une antique forêt habitée d’êtres merveilleux de la mythologie grecque. Un autre Orphée. Une Ode à la nature et à l’espoir, à l’amour et à l’imaginaire…

Description

78 pages
Format 22 x 16 cm
Avril 2011
À partir de 9 ans
ISBN 978-2-940410-23-1

Extrait

 

AVIS
Sylves, Sylvains et Elfes-Lucioles forment le Peuple de la forêt et vivent en osmose avec les autres êtres de la sylve. Amoureux de beauté, dotés d’un grand savoir et de certaines aptitudes, ils prennent soin des arbres, des fleurs et des taillis avec bonheur, tous dévoués envers la nature avec laquelle ils vivent en parfaite harmonie. Mais un jour, arrive le temps des Hommes, ces voisins belliqueux desquels ils se méfiaient, un temps sombre qui menace ce bel équilibre… Le fer et la destruction vont-ils l’emporter sur la sagesse ?

Cela vous paraît-il familier… ? Contre toute attente, c’est d’un homme fuyant les siens que va venir le salut, un poète, avec une lyre pour toute arme, dont l’amour vient d’être mis à rude épreuve.

Quelqu’un a dit un jour que l’homme est fondamentalement bon. Ce conte, pour petits et grands, en donne une version toute en délicatesse et nous souffle dans l’oreille comment un peu de courage et d’amour vrai peuvent changer le cours des choses. A lire et, peut-être même, à méditer…

(MP)

 

Et voilà, j’ai fini le livre “L’aède de la forêt”. Je l’ai même lu dans l’idée de me “culturer” 😀
Je l’ai lu en regardant les mots sur Wikipédia pour connaitre tous les noms des petits peuples dont tu parles que je ne conaissais pas…
Le comble pour une conteuse… Je ne savais même pas ce que c’était des Naïades ni des Dryades, ni le Basileùs… Bref du coup j’ai beaucoup appris !!!

Et l’histoire, j’ai beaucoup aimé ! C’est reposant à lire, un joli conte à l’atmosphère onirique… Le genre de conte que j’aimerais lire à mes enfants… Mais c’est aussi un conte pour les grands “zenfants” que nous sommes ! Pour que l’on n’oublie pas que la beauté, la spiritualité et la sagesse sont bien au delà, bien supérieures, aux choses matérielles de ce monde. Vraiment un très joli conte !!! Merci !

Je retourne à ma prospection de “pestacles”, les voiles gonflées de ton univers magique qui est un peu le mien maintenant !!!

(Marie-Aline)